Avec un peu de recul, je m'aperçois que les dernières lectures que nous avons faites sont quasiment toutes basées sur des histoires d'animaux. La scéance du mois de mai ne fait pas exception.

Mais il faut dire qu'il y a un tel choix, que ce serait dommage de s'en passer. De plus, cela permet de créer une vrai diversité dans les histoires, et cela permet d'aborder des sujets plus facilement compréhensibles et perceptibles par les enfants.

Hormis notre première histoire, Petit ours mal peigné, il est pas mal question de Mamans ce mois-ci. Nous sommes donc bien dans le thème de ce mois de mai, qui mets à l'honneur ces mamans chéries.

Et puis, nous avons sacrément voyagé! Nous sommes passés de la forêt, à la savane pour finir sur la banquise!!!

>> La première histoire lue est Petit Ours Mal Peigné, de Chris Wormell, aux éditions Ecole des Max.

petit ours

"Un jour, un ballon rouge traversa les airs et attérit aux pieds de Petit Ours Mal Peigné. Il donna un coup de pied dedans. Le ballon s'envola et disparut entre les branches d'un chêne. Petit Ours Mal Peigné attendit que le ballon retombe.... Mais rien ne se passa..."

En plus d'avoir perdu ce beau ballon rouge, Petit Ours Mal Peigné va se retrouver face aux propriétaires de celui-ci: 4 jolis lapins. Tout penaud, notre ami va devoir aller à la recherche du ballon, en grimpant dans ce très beau et très grand chêne.

petit ours2

Petit Ours Mal Peigné est très courageux. Il va devoir vaincre sa peur du vide pour aller chercher ce ballon. Et il va faire aussi plein de rencontres...

C'est donc une histoire d'aventure et une sorte de jeu de cache cache. Elle est simple. Le dessin la rend plus palpitante: quelle nouvelle rencontre va donc faire Petit Ours dans cet arbre? que va-t"il se passer quand il va grimper plus haut? comment va-t'il redescendre? C'est un joli petit livre, qui plaira bien aux petits.

>> La deuxième histoire lue est Comment les girafes disent-elles maman?, de Willi Glasauer et Gérald Stehr, aux éditions Ecole des Loisirs

girafes disent mamanPetite

"C'est le premier jour d'école dans la savane. La maîtresse fait l'appel. L'éléphanteau répond en barrissant, le rhinocéros en barétant. Quand vient le tour du girafon, il ne répond pas. Pourtant, il est là. Mais on n'entend rien, pas un son. Tout le monde s'inquiète!
Le petit girafon sait-il dire son nom? sait-il au moins dire maman en langue girafe?"

Nous sommes ici dans la savane, et nous allons rencontrer plein de sortes d'animaux. Qu'ils sont beaux!
Et, il y a les mamans, avec tous leurs petits.
Le dessin est particulier, mais vraiment beau!

C'est un très joli livre, qui plaira aux petits comme aux grands.
Ce n'est pas tant l'histoire qui est intéressante. Je dirai qu'elle est presque un peu ennuyeuse. Mais, ce sont les images qui sont palpitantes!

Nous avons passé du temps à voir puis identifier tous les animaux. Et puis, d'une page à une autre, il y en a des nouveaux!! des petits, des gros, des qui font peurs, des rigolos...C'est très riche en découverte!!

C'est un livre à raconter de manière vivante et de manière interactive.

>> Pour finir, Alexia a lu Yek Yek et Wak Wak, de Chika Osawa et Gérald Stehr, aux éditions Ecole des Loisirs.

yek yek

Là, nous changeons d'univers. Nous nous retrouvons sur la banquise. Nous avons deux jeunes phoques, deux frères, Wak Wak et Yek Yek, qui aiment s'amuser. Le plus jeune voudrait bien partir à l'aventure, voir ce qu'il y a au bord de la banquise, ou derrière la montagne là-bas...
Mais leur maman veille. Car, il y a plein de dangers pour les petits phoques.
Sauf que, quand Maman doit s'absenter, et bien Yek Yek n'en fait qu'à sa tête et, malgré les efforts de son frère, il part à l'aventure....

Bon, ils vont forcément rencontrer un orque à un moment. Heureusement, Maman arrivera au bon moment et les sauvera. Ahh!!! il faut toujours écouter sa maman!!!

Dans ce livre, il y a un équilibre entre l'histoire et les dessins. Je vous le recommande.

 

 Sarcelles

La prochaine scéance aura lieu le mardi 07 juin, à 17h30, à l'ancienne école des grands.

Pour cette scéance, nous ferons théâtre d'ombres chinoises.

Venez nombreux!